« Le statut de docteur, ce n’est pas forcément ça qui ouvre les portes, Je ne suis pas certaine qu’il soit reconnu, et ce n’est pas mon combat. » Entretien avec Mylène Douet Guérin.

Mylène Douet Guérin a soutenu sa thèse « Pratiques sportives, normes et socialisations : représentations sociales de la norme en basket-ball, escalade et paintball » en décembre 2013 à l’Université Paris Descartes. Elle est aujourd’hui salariée à la fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) et travaille pour le développement des pratiques des enfants et des sports de nature. Dans cet entretien, elle revient sur son parcours de thèse et sur la manière dont ce parcours l’a conduit au sein d’une fédération affinitaire. La discussion permet également d’aborder la question des conditions de travail à l’université et au sein de la FSGT ou encore la question du rapport du mouvement sportif à la recherche.

Continuer la lecture de « Le statut de docteur, ce n’est pas forcément ça qui ouvre les portes, Je ne suis pas certaine qu’il soit reconnu, et ce n’est pas mon combat. » Entretien avec Mylène Douet Guérin.

Les journées d’étude du REDESP, espace de formation pour doctorant.e.s en sociologie et histoire du sport.

Les 8 et 9 juin derniers avaient lieu à l’UFR Staps de Nantes les journées d’étude du REDESP – réseau des doctorant.e.s en études sportives créé par Peter Marquis et Marion Fontaine dans le courant des années 2000. Les journées s’inscrivaient dans la continuité de celles ayant eu lieu à Nanterre en juin 2015, journées qui marquaient à l’époque le bouleversement de l’équipe coordonnatrice du réseau. Après trois années d’engagement, Charles-Eric Adam (Université Paris X) et Mylène Douet Guérin (Université Paris IV) devenu.e.s docteur.e.s, venaient de laisser leur place à Sylvain Ville (Université Paris X) et Sabrina Nouiri-Mangold (EHESS). En 2016, l’équipe s’est agrandie avec l’arrivée de Raphaële Chatal et d’Etienne Guillaud (Université de Nantes). Trois des quatre travaillant à Nantes cette année, le choix du lieu pour ces journées s’est donc imposé pour des raisons pratiques. Pour les organisateurs/trices, il permettait, de plus, de décentraliser des journées d’étude jeunes chercheur.e.s trop souvent parisiennes à leur goût. Les objectifs pour cette année étaient donc similaires à ceux de l’année dernière, l’appel à communication également. Raphaële Chatal et Sabrina Nouiri-Mangold décrivent l’écriture « d’un appel à communication ouvert, c’est à dire sans axe majeur, ni discipline privilégiée, afin de permettre un dialogue sans cadre théorique préalable ». De manière innovante par rapport à l’année dernière, l’appel invitait les étudiant.e.s de master à venir présenter leurs travaux – une volonté des organisateurs/trices après avoir vu la qualité des mémoires de certain.e.s de leurs étudiant.e.s.

Continuer la lecture de Les journées d’étude du REDESP, espace de formation pour doctorant.e.s en sociologie et histoire du sport.

Stratégies de publication et exigences du CNU STAPS. Par Michel Koebel.

Le 21 avril dernier, l’unité de recherche « Sport et sciences sociales » (EA 1342, Université de Strasbourg) organisait une journée d’étude interne sur l’écriture et la publication d’articles. Michel Koebel, maître de conférences HDR y est intervenu pour relater son expérience au sein du CNU-STAPS et évoquer les exigences de ce CNU en matière de publication pour les docteurs prétendant à la qualification. Il a accepté que son intervention soit retranscrite et publiée pour l’atelier des jeunes chercheur.e.s de la 3SLF. Nous avons également retranscrit certaines questions (avec les réponses) qui lui ont été posées par différents membres de l’unité de recherche.

Continuer la lecture de Stratégies de publication et exigences du CNU STAPS. Par Michel Koebel.

« En CIFRE, on a affaire à deux mondes, deux langages. » Entretien avec Benjamin Coignet

Benjamin Coignet est docteur en STAPS. Il a réalisé une « thèse CIFRE » (convention industrielle de formation par la recherche) au sein de l’agence pour l’éducation par le sport (APELS) au sujet de l’innovation sociale dans les associations sportives. Quatre ans après sa soutenance, il est aujourd’hui directeur technique de l’APELS. En lien avec notre volonté de mettre en lumière des parcours de jeunes chercheur.e.s, nous l’avons rencontré en mars dernier pour évoquer avec lui son métier et son positionnement dans le monde de la recherche en essayant de comprendre la manière dont il mobilise son expérience de chercheur dans sa trajectoire professionnelle. Nous sommes également revenus sur son parcours en STAPS, son entrée en thèse, et le difficile montage d’une CIFRE. 

Continuer la lecture de « En CIFRE, on a affaire à deux mondes, deux langages. » Entretien avec Benjamin Coignet

Un carnet de recherche pour et par les jeunes chercheur.e.s en sciences sociales du sport

En mai 2015, à Montpellier, la rencontre des jeunes chercheur.e.s du 8ème congrès de la société de sociologie du sport de langue française (3SLF) a permis l’expression d’une volonté commune : le développement des échanges entre doctorant.e.s et docteur.e.s en sciences sociales du sport. L’idée était alors de créer un espace de travail collaboratif permettant le partage et la mutualisation d’informations et de ressources.

Continuer la lecture de Un carnet de recherche pour et par les jeunes chercheur.e.s en sciences sociales du sport